Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 2974 mars.




Villes/Bayonne/CR/26 avril 2016/57 mars/Vote et Stratégie

From NuitDebout
Jump to: navigation, search

COMMISSION VOTE BLANC ET ELECTIONS[edit | edit source]

26 AVRIL 2016

Premier Constat:

-Beaucoup de gens ne votent pas soit par désintérêt soit par dépit. Pouvons-nous envisager de faire évoluer cette situation vers quelque chose de revendicatif ? (1 électeur sur 2 environ ne vote pas). -Le vote blanc n'est pas comptabilisé dans les votes exprimés alors qu'il représente un vote contestataire. Les hommes et femmes politiques sont élus avec des pourcentages de voix qui ne correspondent pas à la réalité car Le calcul se fait sur les suffrages exprimés uniquement.

Comment remédier à cette situation? -Reconnaissance du vote blanc. Cette reconnaissance pourrait passer par une pétition sur change.org.Elle serait alors transmise au gouvernement, aux assemblées, aux partis... -Appeler à voter blanc pour exprimer notre refus des politiques menées( par voie de conséquence réfléchir à de nouvelles formes de démocratie). Cet appel n'est-il pas une solution extrême? Ne faut-il pas garder espoir d'une autre politique providentielle? -Engager une démarche pour que les résultats correspondent en pourcentages aux pourcentages réels. -S'il y avait obligation du vote, le bulletin blanc serait automatiquement reconnu. -L’obligation de vote est une solution artificielle ? -Actions sur le terrain pour que les gens reprennent confiance dans la politique? Réfléchir à de nouvelles formes de prise de décisions, qui ne conduisent pas à transférer sur certains notre pouvoir de décision.Au niveau communal, les référendums pour des décisions importantes peuvent être mis en place ainsi que des délégations de quartier.

Deuxième constat:

-Le choix des candidats aux élections est "restreint". Ils sont souvent issus de grands partis. Ils font carrière dans la politique ce qui réduit les possibilités de renouvellement, de pluralité, de représentativité de la population. -Pour les présidentielles, il faut 500 signatures de maires pour pouvoir se présenter. -Pour les petits candidats, les frais de campagne ne sont pas remboursés s'ils n'obtiennent pas 5% des voix exprimées. Les petits partis deviennent inaudibles s'ils se maintiennent.

Comment y remédier? Comment améliorer un système de représentation qui s'avère à bout de souffle? -Arrêter les 500 signatures de maires. Proposer une autre façon de valider une candidature( dépôt populaire de voix dont le nombre est à définir sur internet). Proposer que les électeurs puissent parrainer un candidat en déposant leur signature en mairie. -L'état peut s'engager à doter tous les candidats d'une somme minimale pour mener campagne avant son commencement?Cette somme ne serait pas remboursable en cas de score inférieure à 5%. -Le cumul des mandats peut être interdit ce qui permettrait un renouvellement de nos "élu(e)s". -Les mandats ne doivent pas être renouvelables sauf au niveau communal (commune de moins de 5000 habitants par ex).

Troisième constat:

-Le non respect des promesses de campagne. -Le peuple doit pouvoir "renvoyer" un élu s'il ne respecte pas le programme pour lequel il s'est fait élire.

Proposition : -Remplacer la notion d’ »élu » par celle de « délégué ». -Révocabilité d'un mandat? Réfléchir aux formes possibles de révocation.

Autres réflexions:

-Nuit debout devrait commencer à modifier le système au niveau local (mairies) Proposition : mettre en place une assemblée de contrôle de la vie locale. -La notion de maire élu pour 6 ans peut "disparaître". Le maire change tous les ans au sein de la liste majoritaire.Une liste communale doit respecter la représentativité sociale de la commune. Les quartiers peuvent être ainsi représentés.


COMMISSION STRATEGIE[edit | edit source]

"NUIT DEBOUT DU 26 AVRIL 2016 : COMPTE-RENDU DE LA COMMISSION « STRATEGIES""

But de cette commission « Stratégies » : réfléchir ensemble sur les moyens, les choses à mettre en œuvre afin que la dynamique des Nuits Debout perdure sur Bayonne.

POINTS PRIORITAIRES DEGAGES : 1)Elaborer une Charte Nuit Debout Bayonne, incluant une visée éthique.

But de la charte : Garder l’âme, le but, le sens originel du mouvement, prendre conscience de son histoire à Bayonne.

NUIT DEBOUT : quel message précis à transmettre ?

Faire apparaître quelques « règles » d’auto-discipline à respecter pour que le mouvement véhicule confiance et respect vis-à-vis de nos concitoyens, notamment : Eviter de boire de l’alcool PENDANT les assemblées. Attendre au moins la FIN. Eviter aussi de consommer des substances illicites Bienveillance et respect dans toutes nos actions Apprendre à englober s’il y a une personne « perturbatrice ». Mouvement ouvert à tous, quel que soit le milieu social, le bord politique. Pas d’idéologies.

Proposer le choix d’un seul lieu fixe afin de faciliter les rencontres et d’éviter tout loupé : Esplanade Roland Barthes mais sur les quais plutôt que sous les arbres afin d’être plus visibles Ou bien sur un des ponts de la Nive, là encore afin d’être plus visibles et donc d’attirer des personnes, des curieux.

Proposer différents horaires afin que tous puissent venir (notamment les mères, pères de famille, enfants) Exemple : Les mardis à 17h et les vendredis à 20h

AUTRES POINTS ABORDES : Organiser des réunions de commissions en dehors des temps NUIT DEBOUT : temps trop limité pour aborder les choses en profondeur et laisser la parole à chacun, d’avoir le temps de créer des projets concrets

Créer au sein de chaque commission des groupes ACTION afin de concrétiser chaque projet. Nous avons besoin d’avoir des résultats concrets pour que notre motivation perdure, décuple !!!

Lors de chaque NUIT DEBOUT, plusieurs personnes peuvent prendre la responsabilité d’aller rencontrer les passants afin de les inviter à venir écouter ce qui se dit, de répondre à leurs questions si besoin ou simplement aller leur dire bonsoir !

Afin qu’un maximum de personnes soit au courant des rendez-vous, faire du bouche à oreille. Chacun peut transmettre les informations en informant ses proches, ses collègues, les commerçants, etc Ce mode de communication permet aussi d’informer les gens sur ce qui se dit, se fait, donc attiser leur curiosité.

Importance +++ de la commission « COMMUNICATION » : avoir une page FB bien tenue avec les dates de RDV mais aussi les compte-rendus des différentes commissions.

Il est primordial de réfléchir à comment communiquer entre « membres » au sein d’une même commission et comment les différentes commission peuvent communiquer entre elles. Quel support (web) pour une meilleure organisation ? (agenda commun, plateforme réunissant toutes les idées, etc…)

Votes[edit | edit source]

Pas de votes lors de cette assemblée. -->