Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1554 mars.




Villes/Saint-Gaudens/Villes/Saint-Gaudens/AG du 21 juin 2016

From NuitDebout
Jump to: navigation, search

Nuit Debout du 21 juin

Nuit Debout se retrouve au jardin à 18h pour un bref échange et pour l'organisation de Musique Debout.

Avant de partir pour Musique Debout, on évoque l'interdiction d'accès faite par la France à un convoi humanitaire venant de Grande-Bretagne en direction des camps de réfugiés de Calais (https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2016/06/20/convoi-interdit-appel-a-signer-une-lettre-ouverte-aux-autorites/ ) D'autre part, hier, 20 juin, c'était la journée des réfugiés. Proposition est donc faite de lire le texte « sortir de la peur » : https://blogs.mediapart.fr/florence-massena/blog/170616/sortir-de-la-peur

Après lecture, l'assemblée générale décide d'afficher ce texte et de le lire à Musique Debout, ainsi que lors de la manifestation du jeudi 23 juin, à laquelle Nuit Debout appelle à participer.

Nuit Debout se déplace ensuite au centre de Saint-Gaudens et se transforme en Musique Debout...

- Des chansons reprises en choeur avec le « public », au son de l'orgue de barbarie et d'une clarinette - Des chants initiés par des membres de la chorale Rojinegra - Des informations sur Nuit Debout et invitation à nous rejoindre dès mardi prochain (18h, place Jean Jaurès) : distribution de tracts et discussions. - La poursuite de la votation citoyenne contre la loi travail et appel à participer à la manifestation du jeudi 23 juin. - La lecture du texte « sortir de la peur »

Une soirée chaleureuse et dynamique...

Villes/Saint-Gaudens/AG du 28 juin 2016

Nous commençons par un compte rendu de la Manif syndicale contre la loi travail du 23 Juin, à laquelle participe Nuit Debout , avec panneaux sur la loi travail : « Pour la première fois depuis un demi-siècle et depuis les guerres coloniales, le gouvernement a tenté, au nom de l'autorité, de la sécurité et de l'ordre, d'interdire une manifestation syndicale à Paris! L’attitude du gouvernement vis-à-vis des opposants à la loi Travail et le contenu de cette loi, montrent l'ampleur de l’offensive oligarchique dirigée contre les droits sociaux et économiques des citoyens. C'est un nouvel ordre social qui pointe, où les plus fragiles seront sans défense, pour le seul bénéfice des entreprises et des actionnaires. À Paris : seul parcours autorisé … De Bastille à Bastille ! Du jamais vu depuis juillet 1789 ! »).

Le défilé syndical du 23 auquel nous participons s'achève devant le centre des impôts, où a lieu une prise de parole syndicale, suivie d'une action symbolique en direction du centre (collecte de pièces jaunes pour renflouer l'Etat en payant les impôts des « élus fraudeurs », etc).

Nuit Debout manifeste aussi sur le refus d'accueil des réfugiés par les gouvernements européens, français en particulier. Nous défilons avec des panneaux qui évoquent la journée des réfugiés, et dénoncent l'interdiction d'accès faite par la France à un convoi humanitaire venant de Grande-Bretagne en direction des camps de réfugiés de Calais, et s'opposant, avec Médecins sans Frontières à la scandaleuse politique de repli xénophobe de l'Europe (« Le Convoi humanitaire de solidarité avec les exilés interdit : protestations au Royaume-uni et en France. C’est encore l’état d’urgence qui a été évoqué pour interdire l'entrée en France du convoi humanitaire qui devait venir du Royaume-uni à Calais hier samedi. Pour le gouvernement, l’ennemi n’est décidément pas le terrorisme mais bien la solidarité. Depuis des mois, un grand convoi d’aide humanitaire pour Calais était en préparation, avec des collectes par tout le Royaume-uni. Deux cent cinquante véhicules étaient prêts à partir, montrant la solidarité du peuple britannique envers les exilé-e-s et envoyant un message fort aux gouvernements français et britannique pour une politique d’accueil. Les autorités françaises ont décidé de bloquer le convoi à la frontière et de lui interdire l’entrée en France. Médecins sans frontières n’acceptera plus un seul financement institutionnel en provenance de l’Union européenne et de ses États membres, jugeant « honteuse » la réponse apportée par Bruxelles à la crise migratoire qui met en danger le concept même de réfugié. Signez en ligne la Pétition adressée à l’ambassade de France au Royaume-uni: https://www.powerfoule.org/campaigns/réfugiés/calais/laissez-passer-laide-humanitaire-pour-les-réfugiés-de-calais").

Nous faisons alors une intervention publique avec le texte « sortir de la peur » : https://blogs.mediapart.fr/florence-massena/blog/170616/sortir-de-la-peur (extraits de l'intervention : (« Que nous repensions le rêve. Que nous trouvions la liberté, le sentiment d'être en vie et la puissance non pas dans ce qui nous contient, nous situe ou nous protège, mais dans ce qui nous dissout, nous révèle et nous fait grandir, enfin insécurisés.

Repensons à ce que l'impératif sécuritaire nous pousse à faire. Protéger son capital, sa nation, son sang, ses valeurs, au prix de millions de vies, jetées en pâture aux dettes, à la misère, au sang et à la perte.

L'Histoire l'a prouvé maintes et maintes fois : se refermer sur nous-mêmes et attaquer l'étranger n'a jamais rien amené de bon. Nous perdons, morceau par morceau, la part d'humanité qui fait de nous des créatures de sens et de cœur. Depuis les années 2000 et avec la crise que connaît depuis quelques années l'Europe, cet idéal apparaît aujourd'hui au bord du gouffre.

On s'en approche clairement, à toute vitesse, on se désespère de ne pas voir un sursaut agiter non seulement les décideurs mais les citoyens de nos pays pourtant nantis, de voir ces lois votées contre des êtres humains qui risquent tout pour survivre. De France, il semble certes facile d'ignorer la détresse des autres. Après tout, de nombreuses personnes luttent au quotidien pour se maintenir à flot. Ce n'est pas facile. Mais ce n'est pas renier son quotidien que d'admettre que le monde n'est accueillant pour personne en ce moment.

Pourquoi ne pas considérer l'Autre, de l'autre côté des barbelés ?

Pourquoi ne pas l'accepter comme un être humain, tout simplement, et accepter sa proximité en tant que tel ?

On ne pourra retrouver humanité et paix qu'en sortant de nous-mêmes, de nos préjugés, et pour cela il faut être capable d'écouter.

Pas de juger, juste de comprendre. De s'ouvrir assez pour laisser entrer l'Autre et se construire avec.

En sera-t-on capable avant la chute ?

La liberté, c'est moins de savoir où l'on est que d'y être profondément. » .

L'AG qui suit (une cinquantaine de personnes) sera consacrée pour l'essentiel à la préparation de la journée du 30 juin (soutien aux 4 inculpés du mouvement BDS de Toulouse) : pendant près de 2 heures, on discutera de la Palestine et de l'historique de la dépossession des palestiniens de leurs terres, ainsi que du sionisme comme mouvement colonial, des résistances du peuple palestinien sur plus de 60 années, ainsi que de la création et du développement du mouvement BDS (Boycott, Désinvestissements, Sanctions, contre l'Etat Israélien tant qu'il ne se conforme pas au droit International : arrêt de la colonisation , fin de l'Apartheid à l'encontre de la population palestinienne, droit au retour des réfugiés).

Une délégation de soutien de 7-8 personnes participera au rassemblement devant le Palais de Justice de Toulouse le 30 juin. Plus d'informations dans la rubrique AG du 5 Juillet.

Charte BDS : https://www.bdsfrance.org/qui-sommes-nous/charte-de-la-campagne-bds-france/

Il est décidé de consacrer la semaine du 5 au 12 juillet à préparer la soirée du 13 juillet « Prise des Jardins ». Villes/Saint-Gaudens/AG du 5 juillet 2016

A la suite de la manifestation contre la loi travail, nous nous retrouvons pour le compte rendu du rassemblement BDS de Toulouse, ainsi que la préparation de la soirée du 13 juillet aux jardins.

Nous étions 7-8 à Toulouse, pour un rassemblement de 300 personnes environ : compte rendu et videos sur le site de BDS-France (https://www.bdsfrance.org/proces-bds-toulouse-ils-ne-nous-feront-pas-taire/) et sur youtube ( https://www.youtube.com/watch?v=q8Xgr_85gfc et https://www.youtube.com/watch?v=UNspO8Mt6ow )

Le reste de la soirée est consacré à la préparation de la soirée du 13 juillet aux jardins (http://lecafedesvallees.free.fr/index.php?post/Jardins-Debout-le-13-juillet )

Villes/Saint-Gaudens/AG du 12 juillet 2016

L'AG a exceptionnellement lieu au jardin, afin de préparer la soirée du 13 juillet.

Une discussion a lieu au sujet de l'utilisation des pesticides par certains municipalités et des alternatives possibles : il est décidé de travailler sur le sujet.

L'AG décide de la date de la prochaine nuit debout : mardi 6 septembre, à 18h, Place Jean Jaurès.