Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 2060 mars.




AG 08 JUIN 2016

From NuitDebout
Jump to: navigation, search

Nuit Debout du mercredi 8 juin 2016, 19 sous la Halle de la Côte Saint André


12 personnes présentes au fil de la soirée



Bonne Nouvelle - Bonne Rumeur :


Au début de la séance, nous sommes interviewés pour le site de la « bonne rumeur », qui va ouvrir avec l’arrivée de l’été le 21 juin.

A cette occasion, ce site consacrera un article parmi d’autres aux nuits debout !

Nous souhaitons ainsi bon vent à ce site qui veut colporter les bonnes nouvelles de notre territoire de la Bièvre (toutes les initiatives positives (solidaires, écologiques, sociales, économiques…) qui existent et conduiront à faire évoluer positivement notre société !



Démocratie et citoyenneté :


Comme lors d’autre débats précédents, revient la question des suites politiques à donner aux nuits debout, préoccupation importante pour certains d’entre nous.


Trois alternatives sont énoncées :

- Rallier un candidat qui défendrait où se rapprocherait de nos idées

- - Présenter nous mêmes des candidats

- - Adopter une posture (ne pas voter, voter blanc, voter nul, avec une mention estampillée « nuit debout »…)


Si la préoccupation est grande chez certains de voir l’extrême droite monter, en même temps que le marasme autour des partis sensés défendre nos opinions, d’autres témoignent de leur lassitude et de leur défiance envers les appareils politiques existants.



Pour répondre à ce double constat, des éléments de réflexions sont donnés :


   se laisser emporter par le rythme du calendrier électoral est piègeux. En effet, celui-ci est imposé et induit par le système lui-même. Certains d’entre nous, témoignant d’expériences passées estiment que le ralliement à un candidat reviendrait à céder au système et à son calendrier imposé.
     Il semble évident que beaucoup de personnes affluant aux nuits debout aspirent à faire changer le système. Il y a ainsi nécessité à poser un nouveau cadre qui induirait naturellement ce changement. Tout ceci n’est possible qu’avec une prise de conscience collective qui nécessite un travail au long cours.
    Le moyen identifié pour faire évoluer et progresser nos idées est celui de la formation et de l’information, entre nous évidemment (« chacun a des connaissances plus poussées que les autres dans un domaine ou l’autre, et nous progressons en partagent nos connaissances »), mais aussi à l’intention des autres citoyens. Des actions comme celle du 5 mai (Panama Papers au marché de La Côte) participent de ce besoin d’informer, de sensibiliser, de communiquer, et peuvent constituer des petites victoires d’étapes dans un travail au long cours.




         Pour répondre à nos questions sur des pratiques démocratiques alternatives, nous avons une grande attente à propos du témoignage sur l’exemple de la commune de Saillans.

Cependant, si cet exemple est intéressant, il apparaît déjà que les élus de cette commune se heurtent à des difficultés induites par les évolutions institutionnelles récentes : Beaucoup de choses échappent désormais au contrôle des communes (ex : les Plans Locaux d’Urbanisme qui s’instruisent et se décident en intercommunalité) .

Ainsi les communes sont de plus en plus dépendantes des échelons territoriaux supérieurs (intercommunalité, département, région, Etat, Europe…) notamment pour des questions de financements… cela pose ainsi un gros problème dans la vie démocratique et réduit d’autant la liberté d’action des communes et leur possibilité d’induire et mettre en œuvre les alternatives politiques.



        En rapport aussi avec la réflexion sur la pratique du pouvoir politique : un sentiment d’infériorité par rapport à la classe politique peut parfois également nous habiter, notamment sur un ensemble de connaissances techniques qui peuvent nous échapper.

En réponse à cela, il convient de rappeler que les élus à différents échelons peuvent s’appuyer sur une expertise d’agents qui sont là pour leur donner les clés de compréhension et les éléments d’aide à la décision.


Il convient ainsi dans l’exercice démocratique de s’appuyer sur ces nécessaires connaissances et expertises techniques pour les mettre au service de la société et des citoyens et non pas au profit de certains seulement…



Petite note positive enfin par rapport à nos réflexions de pratiques alternatives : certains hommes politiques peuvent parfois s’approprier certaines des idées que nous évoquons : cf. Arnaud Montebourg qui propose de désigner les représentants du peuple au Sénat par un système de tirage au sort… Ceci est certainement opportuniste, mais nos idées attirent quand même l’attention de responsables politiques…




Information sur la disparition programmée d’un bureau de poste à Biol.


Jean Paul nous fait part du projet de fermeture du bureau de poste dans la commune de Biol et fait part d’une mobilisation qui commence contre cette fermeture.

Le constat est fait que cette information rejoint les problématiques dont nous parlons au sein des nuits debout et notamment le thème des Biens Communs. En effet, les activités d’un bureau de poste correspondent à un service aux citoyens, un service public qui a été mis en place et financé au fil du temps par l’état et les collectivités locales

Plus d’information seront communiquées par Jean Paul ultérieurement.





Nuit Debout / ZAD Roybon


Autour de la proposition d’une nuit debout organisée à la ZAD de Roybon, s’installe une discussion autour de la situation actuelle, du projet lui même et des conséquences en terme de relation au sein de la population…


   Situation actuelle :


                Si la communication faite autour de la décision de justice de 2015, fait état d’une décision qui ne concernerait que les zones humides compensatrices à mettre en place, il n’en est rien. Le rendu de décision n’a été donné que sur un élément parmi plein d’autres qui font que le projet ne peut être autorisé… La décision de justice conduit à l’annulation pure et simple du projet. Pierre et Vacances devait faire appel en fin d’année 2015, puis au printemps 2016… ce sera peut-être le cas finalement en septembre…


Il semble en fait que Pierre et Vacances soit en difficultés financières et ne puisse finalement investir dans ce projet à Roybon.


Autre information : Pierre et Vacances travaille maintenant sur des modèles économiques différents que celui qui présidait au projet de Roybon… Il contracte désormais une sorte de Partenariat Public-Privé inversé où les collectivités financent les projets et où il exploite lui même les infrastructures et rembourse au fil du temps l’investissement des collectivités.


NB : Pour nous aider à comprendre le système « Pierre et Vacances », un article intéressant et complet de Médiapart doit nous être donné pour mise à disposition de tous prochainement.


   Tension au sein de la population locale entre pro et anti Center Park.


Un témoignage est donné sur la situation très tendue et inquiétante aux alentours de Roybon entre les pro et anti Center Park. Une grosse fracture est apparue entre les deux camps, et il y a un gros besoin de rétablir un dialogue entre les deux parties afin d’apaiser les tensions. La situation actuelle a permis de faire retomber quelque peu les tensions pourrait être propice au dialogue. Cependant, le constat est posé aussi que la balle est dans le camp des pro Center Park car ce sont eux qui ont coupé court au dialogue, surtout d’ailleurs les responsables politiques qui ont employé des mots déplacés parfois tels que celui de « terroriste » pour désigner les ZADistes et opposants au projet.



    Proposition Nuit Debout à la ZAD :


   Une nuit debout à la ZAD de Roybon est en préparation : Les ZADistes nous proposaient de nous recevoir ce samedi 11 juin. Vu les délais trop courts pour qu’un maximum d’entre nous tous puisse s’organiser et envisager d’y aller, nous avons préféré décliner l’invitation.

De nouvelles dates sont envisagées dans la deuxième partie du mois, de préférence les vendredi, sachant que d’autres nuits debout de la région pourraient être conviées également (Romans, Valence, Grenoble…). Les informations sur les dates et modalités seront confirmées dès que possible, sachant que Les ZADistes proposeraient de nous préparer un repas « vegan » (sans protéine animale), chacun amenant en revanche la boisson à sa convenance.




Casseroles Debout :


En plus de l’action symbolique des casseroles, les personnes présentes sont d’accord pour dire que cette action doit être couplée à une action d’information sur la loi Travail et ce qu’elle comporte.


Des pancartes, panneaux explicatifs, ou banderoles pourraient être fabriqués pour l’occasion.

Une volonté forte apparaît également pour ne pas adopter une attitude dénonciatrice seulement (contre l’article 2, le contrat 0 heures…), mais plutôt une posture plus positive pour faire des propositions (définition du code du travail, nécessité de le changer, oui, mais pour aboutir à une amélioration.)



L’opération « Casseroles debout » le 17 juin est confirmée par l’AG du soir.

Le RDV est donné à 17 h sous les Halles. Une nuit debout, avec repas partagé se déroulera dans la foulée sous les halles, remplaçant la nuit debout du 18 juin qui sera donc annulée.

Une mobilisation importante est souhaitable.



Organisation matérielle plus poussée prévue lors de la Nuit Debout du mercredi 15 juin (Banderole, pancartes, panneaux explicatifs…)



Liens d’information sur le mouvement :


Page Facebook


Doc organisation


Carte des villes