Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1934 mars.




Villes/Albi/AG du 16 avril 2016

From NuitDebout
< Villes‎ | Albi
Jump to: navigation, search

Come rendu Nuit debout Albi 16 avril 2016

Informations[edit | edit source]

L’AG se réunit après que des commissions ont été constituées et ont travaillé.

3 commissions se sont mises en place :

  • Une commission « logistique »,
  • Une commission « partage de l’information »,
  • Une commission « actions-animation(s) ».

En AG, un référent de chacune des commissions rend compte du travail accompli et des actions proposées ; ces propositions donnent lieu, dans certains cas, à des votes de l’assemblée.

Retours des travaux des commissions[edit | edit source]

Commission 1 : Logistique[edit | edit source]

Proposition de la commission portée au vote de l'AG :

1) La première question portée au vote de l'AG concerne la demande d’autorisation en préfecture : opte-t-on pour la demande d’autorisation ?

=> L’assemblée vote majoritairement contre la demande d’autorisation.

2) Les débats s’orientent très vite sur la question du choix du lieu pour une prochaine Nuit debout.

Plusieurs propositions émergent de l’assemblée donnant lieu, dans chacun des cas, à des échanges argumentés.

  • 1ère proposition : le kiosque. Deux remarques sont faites à propos de ce lieu : son éloignement (manque de visibilité pour le mouvement) ; l’absence d’accessibilité pour les handicapés ; l’exiguïté du lieu.
  • 2ème proposition : le Castelviel Le lieu est jugé trop excentré.
  • 3ème proposition : La place du Vigan Se pose, concernant ce lieu, le problème des intempéries. D’autres pensent qu’il est plus difficile de prendre la parole sur le Vigan que sur le kiosque (espace plus intime)
  • 4ème proposition : le kiosque comme point relais (dépôt de matériel, accueil, informations, …) + possibilité de s’étendre au-delà du kiosque (place du Vigan, jardin national, …). Se pose la question d’établir une permanence tous les jours. Certains, sans bloquer cette possibilité, la jugent ambitieuse et proposent d’opter plutôt sur des rendez-vous moins réguliers (hebdomadaires).

Les échanges se déployant quelque peu tous azimuts, une demande est faite pour revenir concrètement à la question du lieu et d’acter une décision.

=> L’assemblée vote majoritairement pour le kiosque comme point relais et la possibilité de s’étendre.

3) Les débats portent ensuite sur la question du jour et de la fréquence des « nuit debout ».

Avant que ne se formulent des propositions sur cette question, certains évoquent leurs expériences d’autres « Nuit debout ».

On parle également de convergence des luttes et de faire le relais avec les autres mouvements.

Trois propositions se dessinent :

  • 1ère proposition : des actions-assemblées et des permanences tous les jours Le projet semble un peu ambitieux à certains, d’autres y sont favorables. Se formule l’idée que ceux qui en ont envie et le peuvent se retrouvent sous le kiosque tous les jours pour échanger autour des Nuit debout et faire des propositions qui seront débattues dans des assemblées qui, elles, se réuniront moins régulièrement et dans lesquelles seront prises les décisions.
  • 2ème proposition : faire une alternance avec Gaillac Pour rappel : une Nuit debout a été organisée à Gaillac le vendredi 15 avril, une autre est prévue le dimanche 17 avril. Se pose le problème du déplacement jusqu’à Gaillac pour ceux qui ne sont pas motorisés. On invite à recourir au covoiturage et à mettre en place des moyens pour le rendre possible. Cette question est élargie au-delà de la liaison Albi-Gaillac et, en relation avec le covoiturage, on évoque aussi la question de l’hébergement pour ceux qui viennent de loin Se formule l’idée d’une commission de liaison avec une personne représentative qui se rendrait dans les Nuit debout des alentours pour faire des comptes rendus.
  • 3ème proposition : Un ou deux rendez-vous hebdomadaires. A la question de la fréquence s’ajoute le problème du choix du jour. Le samedi semble convenir pour ceux qui travaillent, mais peut poser problème pour les étudiants. Pour ces derniers, un jour en semaine semble préférable. Une étudiante fait remarquer que les étudiants sont en vacances pour deux semaines, puis qu’il y aura les partiels et que l’année universitaire sera ensuite finie. Pour le jour, il est fait mention du mardi qui avait été évoqué avant l’orage.

=> Le vote est porté à l’assemblée et l’on décide de deux rendez-vous pour la semaine prochaine : le mercredi (20 avril) et le samedi (23 avril).

Il est précisé que les jours d’assemblées pourront être redécidés dans une prochaine assemblée.

Point également abordés par la commission :

La commission logistique propose ensuite un point matériel.

Un recensement du matériel nécessaire a été fait (bâches, cendrier, tables, …).

On propose de faire un doodle (ou de passer par le framapad existant) avant les prochains rassemblements pour lister le matériel nécessaire et voir qui peut le fournir.

On propose d’investir dans une sono ou un mégaphone avec l’argent collecté pour en avoir un(e) à disposition.

On propose aussi, plutôt que d’acheter, de récupérer un mégaphone ou une sono. Il semble possible d’obtenir un mégaphone du NPA qui pourrait le prêter (le logo autocollant pourra être caché si besoin).

L’une des personnes de l’assemblée (Alex) propose sa cave pour en faire un local où stocker le matériel. Ce local se trouve rue du Commandant Blanché et fait environ 10 m². L’accès se fait par un petit escalier, ce qui limite la taille des objets pouvant y être stockés.

Commission 2 : Partage de l'information[edit | edit source]

La commission s’est divisée en deux sous-commissions :

  • Commission information virtuelle (voie électronique)
  • Commission information réelle (tracts, affiches, …)

Sujets communs aux deux sous-commissions :

  • La commission indique qu’il faudrait s’attacher à avoir un compte rendu à chaque rassemblement.
  • La commission se charge de la communication pour la semaine à venir.
  • Est évoquée la question du logo « Facebook » utilisé sur les affiches et le tract annonçant la 1ère Nuit debout. On propose de le supprimer et de le remplacer par le logo « Nuit Debout ».
  • Est discutée la question de la parité. Les femmes de l’assemblée semblent s’opposer à l’édiction de règles en ce sens, elles sont « assez grandes » pour prendre la parole quand elles en ont envie ou besoin.

Sous-commission « Réel » :

  • La commission se charge de la communication pour la semaine à venir. : tracts, affiches, plastifications.
  • La commission propose d'installer un grand panneau au kiosque (faisant office d’accueil) qui répertorie les commissions et renseigne sur leur lieu de réunion pour la soirée.
  • La commission doit se rapprocher de Fablab pour la construction d'un panneau composé de « cases » pour lister les commissions.
  • La commission propose de mettre en place de plus petits panneaux au dessus de chaque commission. Il permettrons d'identifier les commissions, mais également d'afficher le compte rendu simplifié des précédentes séances et l'ordre du jour.

Sous-commission « Virtue l »:

  • La commission se charge de la communication pour la semaine à venir. : publications sur internet (facebook, e-mail, twitter..)
  • La commission se charge de noter les nouvelles adresses électroniques collectées et propose de créer un document avec la liste des contacts.
  • Il faudrait s’attacher à faire un point après chaque assemblée sur les pages internet de Nuit debout Albi.
  • Sur Facebook, la « Page » Nuit Debout Albi ne permet pas d'inviter assez de monde. De la même manière, un événement créé par cette même page limite les invitations. Proposition est faite de créer un « Groupe ».
  • Après avoir envisagé une adresse « Gmail », on décide pour l'instant de garder l'adresse « hotmail » pour ne pas perdre les gens. Cependant, Gmail permettrait de centraliser plusieurs outils (mails, framapad….).
  • Est lancée l’idée de faire, plus tard, des ateliers sur les logiciels libres.
  • La commission évoque la possibilité de demander au webmaster de « Nuit debout France » de mettre en réseaux les différentes « Nuit debout » via une adresse mail du style « nuitbedout@albi.fr ».
  • La commission doit se renseigner sur le « Dictionnaire des convergences » que met en place le mouvement Nuit Debout, et émet l’idée de se rapprocher d’eux pour diffuser le travail accompli dans nos commissions.

Commission 3 : Action[edit | edit source]

La commission énumère la liste des actions et animations auxquelles elle a réfléchi.

Est évoquée la question de la grève générale, notamment de la consommation. Cette action est mise en lien avec la présentation d’alternatives à la grande consommation.

La question des blocus ayant été évoquée, on suggère l’idée de la gratuité plutôt que du blocage.

Actions réalisable dès le dimanche 17 avril :

#TousLesJoursOnEstPrésent

Où que tu sois tu klaxonnes, tu tapes sur tes casseroles, tu fais du bruit à 18H00 pétante.

Le but est d'interroger les gens sur ce qu'il se passe et de rappeler chaque jour que quelque chose se passe, qui les Nuits Debout sont là, et qu'ils peuvent nous rejoindre.

Radio Albigés, représentée par Wil, se propose de relayer l’action et de faire l’annonce, si la grille des programmes le permet, sur les ondes de la radio tous les jours 5 minutes avant l’heure dite (17h55).

Propositions d'action à réaliser dès le mercredi 20 avril (2ème Nuit Debout) :

  • Panneau géant d'expression libre à transporter à chaque Nuit Debout. Et à agrandir autant que nécessaire. (possibilité de mettre en place dès mercredi si support nécessaire (draps à coudre les uns aux autres, grands rouleaux de papiers...)
  • « Apprendre à l'autre » (cf documents d'échange de contact)
  • Facilitation des transports grâce au covoiturage et indiquer les bons plans SNCF (Tickets Mouv') (Feuille covoiturage à mettre à disposition des gens dès mercredi.)
  • Existence d'un agenda alternatif « Tarn Info Citoyen »: www.tarn.demosphere.eu
  • Ateliers pour favoriser la communication en dehors de l'oral: écrit, dessin, peinture, poésie...
  • Stand ou blog pour savoir ce qu'il se passe dans les autres Nuits Debout (cf le site Nuit Debout qui permet de centraliser ce qui est fait par chaque ville via un Wiki).

Propositions d'action à réaliser dès le samedi 23 avril (3ème Nuit Debout) :

  • « Livres Debout ». Florian propose de fournir le stock de base. Le but est d'échanger des bouquins à l'occasion des Nuits Debout. Mettre en avant l'échange et pas l'achat. (Mis en place dès samedi 23)
  • Aller à la rencontre des gens sur les marchés et leur demander de remplir des petits papiers en continuant les phrases pré-remplies de type « Si j'étais élu... » ou « Dans mon quartier j'aimerai... »... Idée d'accrocher ces papiers sous forme de guirlandes suspendues, pour que les gens se réapproprient la politique. (possibilité que certaines personnes aillent à la rencontre d'autres sur les marchés pendant la semaine par exemple et afficher le tout lors des Nuits Debout)
  • Intérêt de l'éducation populaire pour faire passer des messages sans faire culpabiliser les gens: propositions d'ateliers: « Apprenons à faire différemment » (échanger au lieu d'acheter), Atelier de non consommation: « comment faire sa lessive », ou « Comment manger moins cher avec du bio? » ou « Vivre mieux sans dépenser plus ».

Propositions d'autres actions à définir et organiser:

  • Groupe de communication active par la musique avec Eva, musicienne. Réfléchir ensuite aux actions à mener par ce biais. Elle a également soumis l'idée d'entrer en contact avec l'école de cirque Pistil de Graulhet.
  • Projections de films suivis de débats. Propositions de films :
    • Merci Patron!,

** L'an 01, ** Humans (Yann Arthus-Bertrand), ** Demain (Mélanie Laurent); ** Sur les chemins de l'acratie, ** Chomsky, Pourquoi j’ai vomi dans les Corn Flakes ** etc...

  • « Nuit des Courts métrages » (association Vidéophages et Le cri du vent)
  • Soirées à thèmes faisant intervenir plusieurs acteurs d'un même secteur afin d'ouvrir le dialogue. Possibilité du public d'interagir: thèmes proposés: Entreprises (patron, salarié, syndicat); éducation; migration et immigration...
  • Tour du Tarn à vélo: Caraveloc
  • Création d'un film sur un sujet qui tient à cœur, sur des thèmes abordés lors des Nuits Debout, avec des personnes qui veulent s'essayer au théâtre.
  • Où en est la loi El Khomri, faire un point. Proposition de réalisation d'un petit livret.

* Questions de mener des actions bloquantes non violentes. Au lieu d'occuper un bâtiment, occuper l'extérieur... (occuper n'est pas forcément une action coup de point mais une réappropriation par le peuple. Rapport symbolique...)

  • Dans la même idée que la précédente, arrêter toute action chaque jour à la même heure pour que les gens s'interrogent, et pouvoir leur expliquer en 2/3 phrases ce qu'est le mouvement Nuit Debout. Idée, plus ponctuellement, générer des FlashMob.

Votes[edit | edit source]