Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 2914 mars.




Villes/Bayonne/CR/15 mai/76 mars/ AG

From NuitDebout
Jump to: navigation, search

Global Debout Bayonne[edit | edit source]

15 mai/76 mars

Compte-rendu Général[edit | edit source]

Compte-rendu spontané du dimanche 15 mai #76 mars Global Debout Bayonne (photo : place des palabres village Dogon):

Nous étions une quarantaine en ce dimanche au Bord de la Nive à nous rassembler pour la Nuit Debout Internationale. Le rassemblement a commencé par des discussions en petits groupes, où tranquillement chacun a pu aller vers les autres et accueillir aussi les nouvelles personnes, au son de musiques bien sympathiques. Certains avaient amené du pain, du pâté et du vin rouge et du coup nous avons même fait une kutx spontanée que nous leur avons donnée !

Petit à petit, nous intégrons aussi ce que nous disons et répétons en assemblées.

Début : Benoit a présenté rapidement l'évènement du jour et rappelé quelques dates de rassemblement la semaine prochaine : Manifestations mardi et jeudi à 11h (Place de la République).

Puis, nous sommes tombés d'accord sur l'importance de ce calendrier qui se resserrait pour accentuer la mobilisation, qui dépassait Nuit Debout. L'enjeu est de taille.

Doit-on déplorer la faiblesse du nombre en assemblées ? Doit-on insister pour que les organisations nous rejoignent ? Sommes-nous un mouvement ? des mouvements ? Nous ne sommes pas un parti, ni un syndicat, mais de fait nous nous mettons en mouvement pour créer une agora réelle dans laquelle nous confrontons nos pratiques. Beaucoup de militants viennent ici sans pour autant afficher leur appartenance à une organisation : "il n'y a pas de sots métiers!" Nous sommes citoyennes et citoyens avant tout. Chacun est libre de venir parler de ses pratiques et de les soumettre aux autres. Il est évident que nous avons envie de plus de convergences entres les luttes locales et que ce n'est pas toujours évident de nous accorder.

Pourquoi est-ce que cela ne trouve pas plus d'intérêt parmi la population? Comment se fait-il que malgré les tracts, les gens ne soient pas intéressés plus que ça ?

Ce n'est pas le nombre qui compte mais la qualité de nos échanges, et aussi ce que cela fait avancer en nous. Ce n'est pas Nuit Debout qui compte, c'est ce qui s'y passe, entre nous. Nous nous rencontrons et avançons dans la compréhension de l'autre. Nous construisons une histoire.

Le problème ce n'est pas de se positionner par rapport à Paris, à un seul centre, mais de résoudre le problème aussi à partir d'ici, et de se positionner par rapport à des arguments politiques. Qu'est-ce qu'on fait là ensemble? Quelle culture commune portons-nous?

Nous avons rappelé des actions prévues, notamment la marche contre Monsanto samedi prochain, et aussi le fait de ne pas tomber dans l'action pour l'action.

De quoi on parle ici ?

Aujourd'hui, une proposition qui peut alimenter le travail de la commission vote blanc/élections a été faite : écrire une pétition papier (pas internet) pour la reconnaissance du vote blanc et la faire tourner autour de nous, et remonter à nos députés.

Aujourd'hui, une commission violences institutionnelles (maisons de retraite, hôpitaux psychiatrique, maisons de soin, Centres éducatifs fermés... etc.) a commencé à voir le jour.

Aujourd'hui, nous avons pensé notre rapport à Nuit Debout International et aux peuples du monde, en disant que nous devons d'abord changer des choses ici avant d'aller faire la morale ailleurs. Nous avons dit que le peuple basque c'est l'ensemble des habitants du Pays basque et qu'il ne s'agissait certainement pas de faire des clivages ni de reprocher à quiconque sa présence ou son absence, que tous ceux qui étaient là, prenant la parole ou écoutant étaient remerciés.

Évidemment, le désir de trouver un système qui permette à tous de parler et de faire l'expérience de cette parole en acte revient tout le temps. Ce n'est pas la même chose de prendre la parole de façon volontaire, et de donner la parole à quelqu'un (par exemple en faisant tourner dans un cercle plus ou mois formalisé) ...

Le déroulé au final : nous nous sommes écoutés un moment, avec une modération souple (micro ouvert), puis quelqu'un a soumis au vote de terminer l'assemblée et de continuer de parler autour d'une verre de rouge et de sandwichs au pâté. Approbation et formation de petits groupes pour continuer sur des points de discussion au gré des envies, puis de façon libre soit apéro, soit de nouveau travail de commissions (avec deux poules émissaires qui ont scandé tout de même devant la commission revenus de base "igandeko lanetik ez ez ez!" comprendre "non au travail du dimanche!!") ...

Pour conclure, de nombreuses personnes ont trouvé cette journée du dimanche plus propice à la rencontre (en dehors de la semaine et des activités habituelles) donc ce serait peut-être à garder car cela amène de nouvelles personnes et un autre cadre.

Merci aux initiateurs ! Eta bizi nueit de pè! (Elo)

NB : ce compte-rendu n'est pas exhaustif donc si vous avez des choses à ajouter, n'hésitez pas (on fusionnera sur le wiki), et pour les compte-rendus de la commission revenus de base et autres... ça viendra ou pas!


Votes[edit | edit source]