Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1701 mars.




Villes/La Bastide-de-Sérou/Agora/Jeudi 21 avril

From NuitDebout
Jump to: navigation, search

NUIT DEBOUT LA BASTIDE DE SÉROU[edit | edit source]

21 avril 2016

Informations[edit | edit source]

40 personnes présentes

Naissance et évolution du mouvement au niveau national et international (AG et ateliers). Voir le site internet Nuit Debout : www.nuitdebout.fr

Ariège : N.D. à Foix tous les soirs + Mirepoix + Pailhes

Action importante à Foix ces jours-ci : le soutien à Marianne, enseignante au Lycée convoquée à la gendarmerie pour 3 chefs d'accusations :

  • incitation à la rébellion
  • outrage à agents
  •  ?

ND Foix appelle au regroupement le lendemain à 8h30 à foix pour se rendre au commissariat et soutenir Marianne. Covoiturage.

Début Agora, parole libre, avec organisation des tours de parole[edit | edit source]

  • revenu universel. 900 euros par mois pour tous les adultes sans condition de revenus ou autre. Liberté économique, possibilité de créativité… si meilleur répartition des richesses, meilleur soutien pour chacun. On devrait l'avoir à la naissance.
  • le rmu a été étudié par rapport au PIB de la France, divisé entre tous les citoyens cela ferait 2400 euros par mois chacun.
  • plus on partagerait le travail, plus y en aurait pour tous, et sur moins d'heures par semaine.
  • le Ru est une solution à court terme mais pas une solution en soi. Si j'avais 2000 euros ts les mois j'achèterai plein de conneries< ; si on travaille pas on peut devenir dépressif. Qu'est ce que vous en pensez au niveau philosophique.
  • Je suis d'accord. Beaucoup de richesses viennent d'ailleurs et on continuera à les piller.
  • Des milliards d'euros qui tournent dans le monde donc le RMU à du sens. Pas un truc de feignants. Le PIB ne prend pas en compte le travail familial
  • Taxe Tobin sur les transactions financières est un projet intéressant . Tant qu'il y aura des pauvres il y aura des riches.
  • solution : le bankrun = tout le monde vient chercher son argent à la banque.
  • pas sur. Le rmi-rsa a été mis en place pour acheter une paix social, le RU pourrait faire la même chose
  • pas besoin de RU pour avoir la paix social, la violence ou la menace de violence est suffisante
  • plus de sécurité économique = plus de créativité . Mais Le rmi engendre une perte de solidarité
  • j'ai des fins de mois difficiles et je vis dans la peur de me faire expulser si je paye pas mon loyer. Pour moi il faut soutenir les personnes menacées d'expulsion.
  • c'est eux qui ont peur de nous
  • il faudrait plafonner les loyers pourquoi payer si cher quelque chose qui existe déjà, au contraire de la nourriture qu'il faut faire pousser tous les jours. Ça ce serait une mesure concrète
  • si on augmente les revenus et qu'on met en place le RU, tous les prix augmentent aussi. En effet difficulté d'accès au logement, marchandage sur un besoin vital. Si on est là c'est qu'il y a quelque chose à réinventer. Moi je pourrai pas travailler que 2 jours par semaine car je serai trop déconnecté par rapport à mon travail
  • on pousse les jeunes à faire des études pour qu'ils se retrouvent finalement au chômage. Surproduction d'élite
  • question de choix de vie de travailler à mi-temps et cultiver un potager. Je m'en trouve très bien
  • épanouissement au travail est très important passe avant le gain d'argent
  • monnaie locale le Pyrène (en Ariège) en opposition avec le système monétaire actuel (FMI…)
  • il faut manger tous les jours, qui va faire pousser les légumes 12h par jour ?
  • réinventer des nouveaux métiers avec les technologies vertes pour éviter le chômage
  • il faut réécrire la constitution
  • il faut revenir au local, la tribu, la famille. Réduire la consommation.
  • travailler sur la quantité et la qualité alimentaire. Respirer
  • eau et respiration sont essentiels
  • monnaie locale pas si compliqué. Faudrait mieux la faire connaître et faire fonctionnera
  • argent n'est pas un problème, c'est la spéculation le problème
  • stopper les grandes surfaces, acheter local, produire nous-mêmes et ici c'est facile
  • Au début, la monnaie locale Pyrène n'était pas capitalisable. = monnaie fondante. Mais comme il est devenu échangeable avec l'€ dans les 2 sens, je ne vois pas l'intérêt
  • le seul intérêt c'est que c'est local
  • les salariés du Pyrène ne sont pas traité comme de la merde. C'est éthique et social
  • explication d'une monnaie fondante comme à Toulouse monnaie locale le Sol Violette. Au bout de 6 mois, si l'argent n'a pas circulé, il perd de sa valeur. = monnaie fondante.
  • le pyrène n'est plus fondant
  • le gros problème de la monnaie de l'état c'est la dette et la spéculation. Dettes des familles, dettes de l’État. Mais il existe des SEL (système d'échanges d'activités au niveau local)
  • Oui mais. Problème de différence de valeur entre 1h de travail dur et 1h de travail moins dur.
  • Qu'en est-il du vote blanc et d'une vrai démocratie ?
  • Le pyrène crée de la richesse locale
  • proposition concrète réalisable des suite : décentralisation maximum qui résoudrait beaucoup de problème (voir Serge Latouche). Un bémol : cela peut créer un déséquilibre entre régions riches et pauvres.
  • La démocratie directe n'existe plus depuis la fin des tribus primitive. Comment repartir les richesses. Il faut donc une certaine centralisation, car nous sommes très nombreux sur Terre.
  • Je voudrais qu'à Nuit Débout on vienne parler de nos pb actuels. Exemple : je cherche une maison
  • que l'on prenne ce qu'on besoin : maison ou terre potagère. On squatte illégalement, et on se soutient mutuellement pour ne pas être expulsés. Ceux qui soutiennent le squatteur juge eux-même si la cause est juste (il y a une différence entre occuper 1000 m² et occuper des 100taines d'hectares)
  • Alors ça devient un rapport de force. Notre force c'est le nombre
  • je ne crois pas au soulèvement mais que nous fassions les choses ici et maintenant
  • un local va ouvrir à La Bastide courant mai (ancienne Alimentation rue porte de Foix) qui pourra faire un lieu de discussion
  • soutenir la lutte contre la mine de tungstène à Salau en Ariège. Et aussi la CREA (campagne pour la réquisition, l'entraide et l'autogestion), en ce moment rencontres à Toulouse.
  • Pourquoi il y a des cycles d'études plus chers que d'autres, même si c'est vrai qu'il y a des formations qui exigent pus d'argent. Et je ne comprend pas pourquoi le fait que mes parents payent mes études leur donne un droit de regard sur mes choix d'orientation. Il faudrait que ce ne soit pas les parents qui payent les études.
  • les écoles deviennent privées et sont trop liées aux entreprises, du coup les formations sont chères.
  • faudrait faire des ateliers thématiques et travailler au niveau communal
  • énorme espoir dans les nuit debout ». Il faut aller au devant des gens pas encore convaincus. Trouver le moyen. Problème de conscience.
  • déjà bien que les gens conscients se rassemblent. On doit apprendre à s'écouter et dialoguer
  • il faut accompagner les jeunes dans leur projet, les écouter
  • on produit des jeunes surqualifiés dans des domaines ou il n'y a pas d'emploi (ex : sociologie, philosophie, ethnologie…)
  • l'entreprise est un système hiérarchique et de structure fascisante
  • avant on avait un métier, maintenant on est des employés. Ce qu'on fait ici c'est de la politique. On perd la mémoire du peuple qui est importante. Autour de 1900 il y avait l'éducation populaire pour les ouvriers après le travail, il se réunissaient pour apprendre à lire-écrire-compter mais aussi se défendre face aux patrons et se syndiquer.
  • nous sommes dans un société d'individualisme et de compétition, il faut que l'on découvre ce que l'on aime faire. C'est une société-machine, de par la spécialisation des études.
  • hyper-spécialisation scolaire ou hyper-généralisation. Au contraire il faudrait apprendre un vrai métier
  • stratégie du choc
  • point technique : pas de photos de personnes aux nuits debout