Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 2400 mars.




Villes/Paris (République)/Gestion des caisses/Archive

From NuitDebout
Jump to: navigation, search

Gestion du budget[edit | edit source]

Modèle:...

Difficultés[edit | edit source]

Les créateurs de #NuitDebout, qui s'étaient réunis à la bourse du Travail et avaient rédigés l'appel du 31 mars, ont été dépassés par l'ampleur qu'a pris le mouvement. Plutôt que de tenter de contrôler cette croissance protéiforme (en avaient-ils seulement les moyens ?), ils ont laissé #NuitDeboutParis se construire sur la base du volontariat, en ayant foi en l'idée que les bienveillants sont plus nombreux que les malveillants.

Ainsi, différentes caisses indépendantes ont été crées suivant les besoins, notamment pour les commissions participant activement à l'occupation physique de la place :

  • la logistique, chargée de l'installation des tentes et bâches des stands, ainsi que du matériel de sono pour l'AG (puis pour la TV et la radio debout)
  • la cuisine, rebaptisée #RestoDebout, qui propose de la nourriture à prix libre.
  • l'infirmerie (à confirmer)

D'autres caisses se sont créées, notamment à l'accueil, à la communication (pour l'impression de tracts), à l'action (pour l'impression d'autres tracts) (à confirmer)…

Au bout de deux semaines, bien que la confiance fut toujours d'actualité, le besoin de mettre en place des outils de transparence pour la gestion de ces caisses apparut. En effet, différentes questions apparaissaient :

  • De combien d'argent disposait le mouvement ?
  • Qui avait l'argent ?
  • Qui avait la légitimité pour débloquer des fonds, notamment des fonds importants comme l'achat d'une sono ?
  • Comment rendre la gestion de ces caisses transparentes, comment les équilibrer ?

Résultats issus des groupes de travail sur le budget[edit | edit source]

Réunion du 46 mars (15 avril)

Il est ressorti de cette réunion que :

  • Il est hors de question d'avoir une caisse qui centralise, chaque commission est libre de créer sa caisse ;
  • Tout est basé sur la confiance, et on doit continuer à faire confiance aux personnes qui comptent et stockent de l'argent chez eux ;
  • Il faut développer des outils pour qu'en cas de doutes, ces doutes s'évaporent facilement ;
  • Ces outils permettront d'avoir un suivi et de bénéficier du recul nécessaire pour inscrire le mouvement #NuitDeboutParis dans une dynamique durable ;
  • Actuellement, on ne communique pas du tout sur le montant disponible ni sur les achats prévus. Il faut changer ça.

Une proposition, sous la forme de deux initiatives simples, a été élaborée, tout en gardant en tête que #NuitDebout sert à faire converger les luttes et les individus. L'objectif est de proposer des solutions permettant d'aboutir à la convergence des projets (par exemple impression de tracts et impression d'une gazette), ainsi que de faciliter la circulation d'information et la prise de contact spontanée entre personnes intéressées par ces projets. Il a été décidé de présenter deux initiatives simples, d'abord aux commissions qu'elles concernent, puis à l'AG.

  1. Faire un état des lieux des cagnottes existantes, et annoncer les projets d'achats importants (camion, sono) en AG
  2. Communiquer régulièrement sur l’état des caisses principales, et ainsi établir une traçabilité des entrées d'argent et des dépenses

Ont été aussi abordés les sujets suivants :

  • la création de comptes bancaires (qui nécessite qu'une personne morale #NuitDeboutParis existe)
  • la création d'un fond de roulement

=>Proposition de publication des montants des dons et des dépenses mensuels(un site web ou sera noté dépenses de chaque commission mensuellement)par un binôme avec un mandat de 3 mois rotatif pour actualiser les infos) -pas plus de 2 mandats)