Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 1940 mars.




Procedure de Tirage au Sort Proposee par Jacques Testart

From NuitDebout
Jump to: navigation, search
RETOUR => Propositions de Processus Constituants => PORTAIL CONSTITUTION

Vidéo et Compte Rendu de la
Conférence Publique donnée par Jacques Testart
le 2 juin 2016 sur la Place de la République à Paris

Vidéos de la Conférence[edit | edit source]

Partie 1 : https://www.periscope.tv/w/1DXGyMNeMOEGM

Partie 2 : https://www.periscope.tv/w/1jMJglvQXBjxL

Compte Rendu de la Conférence[edit | edit source]

Propos recueillis par Ronald : ronald_constituante(chez)outlook.fr (complété par un entretient privé avec Jacques Testart)

  • D'abord sur le mode de recrutement des tirés au sort :
Jacques Testart recommande uniquement le tirage au sort sur listes électorales. Seulement, comme nous, il n'a pas de moyen pour accéder aux listes nationales ; il n'a l'habitude que de travailler avec les pouvoirs publics, qui eux y ont accès. Il n'est pas contre d'autre bases de données nationales (sécurité sociale au autre) - toutes ont leurs biais respectifs - sans plus de solution pour y accéder.
Jacques Testart est tout à fait opposé au tirage au sort parmi des volontaires, qui ne fait que recruter des militants.
Il serait possible de passer par un institut de sondage (coût : 10.000 euros) qui ont accès à des bases nationales. Mais il ne le recommande pas non plus car ils ne font pas les choses honnêtement : par soucis d'économie, ils recrutent toujours les mêmes personnes dont ils savent qu'elles accepteront de participer et qui sont devenus des « sondés professionnels ».
  • Il a deux critères d'exclusion pour ses panels : les personnes qui ont un lien avec le sujet (pour nous, ce serait les politiciens professionnels), et les personnes qui ont déjà une opinion préalable sur le sujet (je ne pense pas qu'on avait songé à cela).
  • Parmi les tirés au sort qu'il appelle, il a un taux d'acceptation de 30 %. Cela me semble élevé, mais c'est vrai qu'il s'agit de conventions organisées par les pouvoirs publics, ce qui doit avoir du poids.
  • Il recrute des panels de 15-20 personnes. D'après son expérience, cela apporte assez de diversité. Je lui ai dit qu'on pensait à une assemblée de 1000 personnes, il n'a pas vu d'objection (au niveau de l'organisation).
  • Pour le coût, il compte 200-300.000 euros pour une quinzaine de personne pendant 3 week-ends ; Les coûts comprennent : le recrutement, le transport, le logement de nuit, les locaux, un dédommagement pour les citoyens (qui doivent parfois prendre congé), la garde des enfants, la rémunération des experts.
  • Bien qu'il est favorable à notre projet, il ne souhaiter pas y participer car c'est loin de son domaine de prédilection.
  • Il semblerait que beaucoup de conférences de citoyens soient filmées. Si on veut accéder aux videos, il propose de s'adresser à l'organisme public qui organise principalement ces jurys en France est la Commission Nationale du Débat Public. Mais globalement, tout son exposé était pour critiquer les débats publics tels qu'ils sont réalisés actuellement, qui ne sont qu'un leurre politique en plus d'être mauvais méthodologiquement.
  • Il trouve important que les participants aient la conviction que leur travail va réellement avoir un impact pour qu'ils s'investissent.
  • Il recommande la lecture de son dernier livre « L'humanitude au pouvoir », ou il développe notamment les critiques méthodologiques sur les conférences citoyennes actuelles.

Vidéo Complémentaire à voir[edit | edit source]

Jacques Testart : Comment les citoyens peuvent s'emparer des choix de société ?