Bienvenue sur le wiki de Nuit debout, nous sommes le 2036 mars.




Villes/Toulouse/AG du 44 mars

From NuitDebout
Jump to: navigation, search

Assemblées du 44 mars[edit | edit source]

Première assemblée générale[edit | edit source]

Les modérateurs détaillent le déroulement de la soirée.

Restitution des ateliers de la veille[edit | edit source]

L'atelier constituant a été divisé en trois groupes afin de traiter les thématiques suivantes et tenter d'en dégager des articles :

  • Un groupe sur l'éducation et l'école duquel est sorti plusieurs propositions :
    • Absence de compétition à l'école / suppression des notes
    • Décloisonnement des thématiques / matières
    • Pédagogie active
    • Rapprochement entre les professeurs et les élèves, éducation mutuelle et horizontale
    • Élaboration des programmes via une consultation citoyenne
  • Un groupe sur les médias qui a eu du mal à trouver un consensus :
    • Constat que le système médiatique actuel a des problèmes, réfléchir sur comment mieux le dissocier du pouvoir politique
    • Accès à l'information facilité
    • Dans cette optique, une idée forte est revenue : développer l'esprit critique dès la maternelle pour que chaque citoyen.ne puisse choisir librement comment s'informer
    • Attendre une génération pour voir s'il est encore besoin de réformer le système médiatique ou non

L'atelier bien manger s'est attardé sur la question de la semence. Le compte-rendu de leur atelier et des liens seront disponibles sur le site toulousain.

  • Avec la commission construction, volonté de créer des potagers en carré à disposer un peu partout dans Toulouse
  • Dans les HLM, création de jardins communautaires. Demande de contact des régies HLM afin de mener à bien cette action
  • Question du pain / lait > problèmes de santé
  • Proposition de créer une commission spéciale sur TAFTA car ce traité est obscur donc intéressant à décortiquer

L'atelier mobilité est arrivé à plusieurs constats :

  • Besoin d'un meilleur partage de l'espace en ville
  • Pas assez de place sur les trottoirs à cause des trop nombreux plots
  • La ville n'est pas adaptée au skates et au rollers

L'atelier convergence des luttes a réfléchi à trouver des manières d'intervenir dans l'espace public sans violence :

  • Rédaction d'un tract "Ma vi.ll.e serait chouette si..." à rédiger soi-même
  • Des gens des Postes vont nous donner des tenues de facteurs afin de constituer des "brigades" (un appel à participation est lancé)
  • Se déplacer dans Toulouse pour diffuser ces tracts, écouter les gens et les amener à les écrire eux-même

L'atelier démocratie et écologie 'est posé la question de savoir si les expert.e.s étaient les seul.e.s à pouvoir produire des politiques écologiques efficaces.

  • Oui / non, question en suspens
  • Définition du terme : spécialiste avec une connaissance sur un domaine particulier
  • Les expert.e.s ne sont pas à même de pouvoir prendre des décisions seul.e.s
  • Doivent mettre à disposition des citoyen.ne.s leurs compétences pour qu'eux/elles prennent des décisions

Prises de paroles[edit | edit source]

  • Ivan, patron faisant partie des 1%, est venu faire un appel pour la manifestation des patrons qui aura lieu jeudi 14 avril à 7h30 (covoiturage à Balma Gramont) afin d'accueillir Pierre Gattaz venant faire une intervention sur la solitude des patrons. Afin de retranscrire cette manifestation humoristique, demande de vidéastes et preneur.s.es de son pour accompagner l'action.
  • Présentation du livre "Démocratie, histoire politique d'un mot" de Francis Dupui-Déri. Œuvre complète sur la création de ce mot, comment tout le propos des révolutionnaires français et étasuniens considèrent les pauvres comme un danger.
  • Mayotte est en grève générale depuis 14 jours et personne n'en parle
  • Un mouvement Banlieue Debout s'amorce en région parisienne
  • Il y a eu une Nuit Debout à Foix hier et ils/elles étaient 200-300. Ça se délocalise aussi dans des petites communes de 400 habitants.
  • Chant d'Armée de Liberté (de Claire Martin Michon ?? Pas retrouvé sur internet)
  • Parler des animaux qui ne peuvent pas prendre le micro. Dommage que la dissection soit de retour à l'école. Pour une parité homme / animal.
  • Cécile de la commission communication a vécu des moments denses géniaux mains costauds et invite des gens à s'inscrire pour mieux se répartir les tâches. Beaucoup de sollicitations de journalistes gérées dans l'urgence, besoin de personnes capables de parler aux médias (en tant que participant au mouvement et non représentant).
  • Morgane parle de celleux qui ne peuvent pas s'exprimer : les détenu.e.s, ces gens cachés dans une société qui prône la liberté. Elle souhaite voir l'abolition de l'emprisonnement.
  • Mickaël rappelle la manifestation lycéenne et étudiante à Saint-Cyprien jeudi 14 avril à 12h30. Il est intérimaire et si la loi passe, ça va être une grosse galère. Lui et ses apprenti.e.s remercient les étudiant.e.s
  • Oussine est le premier sourd à prendre la parole devant l'assemblée et rapporte que c'est difficile d'utiliser Internet. Il lutte pour un sous-titrage de toutes les vidéos et propose d'apprendre la technique du sous-titrage à qui veut.
  • Jean-Yves est sourd depuis l'âge de 8 ans. Il a grandi dans le milieu du sport en compétition dans un groupe d'entendants soudé. Ils arrivaient à communiquer en termes d'ambiance mais cela devenait problématique sur les questions stratégiques ce qui a contrarié son rêve de devenir un professionnel du basket. Espère pouvoir mettre en place quelque chose pour y remédier.

Crieuses publiques[edit | edit source]

  • Lecture d'un texte destiné au gouvernement
  • "Je viens d'entendre une chanson, à quand un atelier de chant ?"
  • Message de l'atelier bien manger de Paris : "tous les potagers, les panneaux ont été défoncés au pied de biche par les CRS, la soupe renversée dans le caniveau."

Annonce du programme du lendemain[edit | edit source]

La Nuit Debout du 45 mars (14 avril) précède le début des vacances universitaires. Il est prévu d'en faire une soirée spéciale plus chargée afin de conserver le dynamisme du mouvement. Au programme :

  • 17h : atelier cirque pour enfants
  • 18h : atelier convergence des luttes avec le DAL (Droit Au Logement), la CIP, Education Debout et Danse Debout
  • 19h30 : assemblée générale avec restitution des ateliers
  • 20h30 : temps de pause avec micro ouvert
  • 21h : intervention de 30 minutes de Geneviève Azam sur les paradis fiscaux
  • 22h : projection du film l'An 01 de Gébé et Jacques Doillon. L'assemblée a voté pour la diffusion d'un film non libre de droit, il sera donc diffusé

Ateliers[edit | edit source]

Atelier contre la discrimination[edit | edit source]

Proposé par Camille

Atelier Kino 24h[edit | edit source]

Viviane et Julien proposent de réaliser des films en 24h sans thème imposé (mais en groupes). L'idée est de partager des connaissances, c'est accessible aux sourds et aux malentendants. Cette initiative se réalise dans le cadre de l'anniversaire de TV Bruit et en partenariat avec Mix'Art Myrys. Ils espéraient pouvoir projeter les films demain mais le programme est trop chargé, ce sera pour une autre fois. Quoiqu'il en soit, les films seront rendus jeudi 14 avril à 18h.

Atelier démocratie[edit | edit source]

Bernard et Clara veulent donner les moyens pour faire de ce mouvement le futur du pays par la rédaction d'une constitution (sur 2 à 3 mois). L'idée est de mettre à l'épreuve nos idées. Clara précise que même si internet est un outil utile, la démocratie doit pouvoir s'en passer et fonctionner de manière autonome.

Atelier constituant[edit | edit source]

Jonas propose de choisir des thèmes et de tenter d'écrire un article de constitution autour.

Atelier bien manger[edit | edit source]

Léa reprend la suite de l'atelier et propose de discuter de solutions à long terme sans culpabiliser.

Atelier parité[edit | edit source]

Clara relance cet atelier qu'elle préfère intituler Atelier prise de parole féminine. Pose la question de pourquoi les femmes prennent moins la parole.

Atelier mobilité[edit | edit source]

Plusieurs sujets proposés à la discussion, notamment sur les lignes à grande vitesse et le service public [...]

Atelier LIFE (Libération Individu Force Emancipatrice)[edit | edit source]

Lucas propose de partager des expériences pour s'aider à avancer et développer notre pouvoir personnel.

Atelier de création[edit | edit source]

Les étudiant.e.s des Beaux-Arts de Toulouse continuent leur travail de construction entamé la veille avec l'aide de deux charpentiers :

  • construction d'une yourte
  • construction d'un abri en palettes
  • construction de meubles en palettes

Atelier Quartiers Debout[edit | edit source]

Une réflexion sur l'accessibilité au mouvement Nuit Debout en général, pour les habitants des périphéries en particulier. Le compte rendu est disponible sur la page "Quartier Debout".

Interlude musical[edit | edit source]

Une chorale nous a réchauffé avec quatre chants. En voici un : https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FNuitDeboutToulouse%2Fvideos%2F233152430377332%2F&show_text=0&width=560

Deuxième assemblée générale[edit | edit source]

Restitution des ateliers[edit | edit source]

L'atelier démocratie s'est divisé en plusieurs groupes :

  • un groupe de réflexion sur la structuration des assemblées générales :
    • propose de rajouter la question "Qui ne se sent pas prêt pour prendre une décision ?" lors d'un vote. La proposition sera testée le lendemain et soumise au vote ensuite.
    • propose de créer un signe "reformuler" lorsque la personne au micro utilise un mot trop savant.
    • suggère de mettre en place une fiche technique à destination de l'équipe d'animation afin de :
      • fluidifier la tenue des assemblées (expliquer les signes sans temps morts, avoir toutes les informations sous la main, éviter d'oublier des points capitaux...)
      • faciliter le passage de relais entre les équipes
      • inviter la communication entre les gens dans l'assemblée, notamment en incitant les personnes présentes depuis plusieurs jours à répondre aux interrogations des nouveaux/lles arrivant.e.s
    • propose de garder une permanence d'activité au niveau de l'emplacement de l'assemblée durant les temps d'atelier, afin de que les personnes arrivant à ce moment ne se retrouvent pas perdues. Cette proposition rejoint une autre proposition : désigner quatre personnes s'occupant d'informer les passant.e.s sur le mouvement durant les temps d'atelier.
  • Bernard et Clara nous détaillent le projet de fonctionnement de la constitution qui est ressorti de leur groupe.

Mes notes s'arrêtent ici, je n'ai pas pu restituer l'atelier et rendre compte de tous les échanges, désolé.